25 avril

Après presque cinq décennies de dictature et le lourd bilan des guerres coloniales, le régime au Portugal se trouve affaibli.

Le 25 avril 1974, la diffusion à la radio de la chanson interdite Grandola Vila Morena sert de mot d’ordre pour déclencher des actions militaires du Mouvement des Forces Armées, qui renversent le gouvernement et la police d’état, déplorant très peu de victimes.

 

La libération des prisonniers politiques, le retour au pays des dirigeants de partis en exil, des élections libres, la décolonisation, signent le retour de la démocratie au Portugal et la conquête d’une liberté longtemps bafouée.

 

Le cinquantenaire du 25 avril est fêté cette année partout au Portugal et dans le monde entier, non seulement par les portugaises et les portugais, mais également comme un modèle de démocratisation réussie.

En France, des conférences, des expositions, des spectacles , des célébrations festives, se déroulent tout au long de l’année.

 

La CCPF, coordination des collectivités portugaises de France depuis plus de trois décennies, honore la mémoire de cette révolution pacifique symboliquement dénommée la Révolution des Œillets, en une journée de conférences et soirée musicale organisée en étroite collaboration avec la Mairie de Paris le samedi 27 avril, dans les prestigieux salons de l’Hôtel de Ville.